LOADING

Mes spécialités

MES SPECIALITES

La psychologie de l’enfant et de l’adolescent a pour objet d’étude le développement psychologique des processus de pensée et des comportements spécifiques durant les périodes de l’enfance et de l’adolescence. Diverses difficultés ou troubles du développement, et/ou de l’apprentissage se manifestent typiquement à certaines périodes de vie et de façon distincte.

En référence à la CIM 10[1]qui décrit les troubles mentaux et du comportement de l’enfant et de l’adolescent selon une approche multiaxiale :

  • Les troubles anxieux : inquiétudes, peurs spécifiques ou généralisées, angoisse de séparation, stress, etc.
  • Les troubles émotionnels : difficultés à communiquer ses émotions, défaut de confiance en soi, faible estime de soi, dépression, etc.
  • Les troubles de la socialisation : difficultés relationnelles, décrochage scolaire, inhibition, etc.
  • Les troubles des conduites et du comportement : opposition, agression verbale et/ou physique, addictions, déviance, etc.
  • Les troubles liés à des perturbations physiologiques : troubles alimentaires, troubles du sommeil, développement sexuel, crise identitaire, etc.

[1]CIM 10 : Classification statistique internationale des maladies, 10ème version, de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé)_Actualisation 2019

Les TND regroupent l’ensemble des anomalies de structure ou de fonctionnement cérébral survenant sur un cerveau en développement. Ces troubles se manifestent typiquement précocement durant le développement, souvent avant même que l’enfant n’entre à l’école primaire ; ils sont caractérisés par des déficits du développement qui entraînent une altération du fonctionnement personnel, social, scolaire ou professionnel.

En référence au DSM-5[1]qui regroupe les TND en 7 catégories :

  • Les déficiences intellectuelles (légère, moyenne, etc.)
  • Les troubles de la communication (Dysphasie, bégaiement, etc.)
  • Les Troubles du Spectre de l’Autisme (TSA)
  • Les déficits attentionnels/hyperactivités (TDAH)
  • Les Troubles spécifiques des apprentissages (Dyslexie, Dysorthographie, Dyscalculie)
  • Les troubles moteurs (troubles de la coordination, tics, etc.)
  • Les autres troubles neuro développementaux

[1]DSM 5 :Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, 5èmeEdition, de l’APA (Association Américaine de Psychiatrie)_2015

Des syndromes génétiques s’expliquent par une origine génétique clairement identifiée et isolée. L’affection qui est liée à une anomalie chromosomique particulière (aberration, mutation, micro délétion) induit un phénotype comportemental particulier (un ensemble de caractères individuels correspondant à une réalisation de ce patrimoine génétique).

  • La trisomie 21 ou syndrome de Down
  • Le syndrome de Williams Beuren
  • Le syndrome de Di George
  • Le syndrome du X Fragile
  • Le syndrome de Turner
  • Le syndrome de Prader Willi
  • L’orientation scolaire

Les divers parcours scolaires et/ou diverses aides en appui à la scolarité qui existent en fonction des difficultés/troubles présentés par un enfant/adolescent. Pour un/des parent(s) il est souvent complexe d’obtenir des informations et de bien connaitre ces parcours comme les démarches nécessaires à entreprendre pour bénéficier d’un projet/accompagnement personnalisé et ajusté aux besoins de son enfant.

 

  • Les parcours de soin

De même, les divers parcours de soin et/ou accompagnement de santé spécifiques qui permettent de mieux répondre aux besoins et à la complexité des situations présentées et qui ne sont pas toujours bien connus et identifiés par les parents. Une orientation ou réorientation vers une structure de soin médico-sociale ou sanitaire est parfois indiquée, tout comme un Centre Ressource ou un Réseau de santé peuvent aussi être un appui pertinent.

  • La formation

La formation, en tant que transmission de connaissances et de compétences à la croisée des champs théoriques en référence aux domaines de la psychologie et de ma pratique de psychologue. Nourrir les processus d’apprentissages, de réflexion et de prise de recul tout en tenant compte de la diversité des parcours de formation des apprenants.

 

  • La prévention et la sensibilisation

La prévention et la sensibilisation, comme dispositif pour prévenir et réduire l’apparition de risque, de danger, de difficulté ou de trouble mais aussi plus largement pour partager des informations, échanger et mettre en mot, susciter l’intérêt et la curiosité, faire évoluer les représentations et modifier les comportements.