LOADING

Mes outils

MES OUTILS

  • L’observation clinique

L’observation clinique se veut attentive et elle favorise la compréhension des situations. En séance le psychologue porte son attention sur tout un ensemble d’éléments : les messages verbaux et non verbaux, les signes, les comportements, les conduites, les interactions, les associations, etc.

 

  • L’entretien clinique

L’entretien clinique mené entre un psychologue et son patient vise à connaître ce dernier, son histoire (anamnèse), à appréhender sa personnalité, son environnement pour ensuite cerner le problème qui l’a conduit à consulter. Conduit de façon semi-directive, il est dirigé par le clinicien et par les verbalisations du patient.

 

  • L’alliance thérapeutique

L’alliance thérapeutique fait référence à la collaboration mutuelle et au niveau de confiance nécessaire au travail thérapeutique. Elle est centrale et décrit la relation qui vise à être entretenue entre le patient et le thérapeute. Il s’agit d’une co-construction dynamique, consciente et inconsciente, reposant sur l’empathie et l’écoute bienveillante.

La pratique des tests, qui repose sur des méthodes fiables, valides et fidèles, permet de cerner le fonctionnement psychique d’un patient dans ses dimensions intellectuelles, instrumentales, affectives et/ou sociales. Les tests sont ajustés selon l’âge du patient et les finalités du bilan psychologique.

 

  • Tests psychométriques

Les échelles d’efficience intellectuelle de WECHSLER : WPPSI IV, WISC V, WAIS IV.

  • Tests instrumentaux

Le profil sensoriel de Dunn.

  • Tests psycho-affectifs

Les projectifs et tests de personnalité : CAT, TAT, FAT, dessin de la famille (FAM), du bonhomme, de la maison, de l’arbre (TDA)

Les échelles de dépression (MDI-C) et d’anxiété (R-CMAS)

  • Tests d’habiletés sociales

L’échelle de comportement adaptatif : VINELAND II

Les échelles de Théorie de l’esprit : TOM Affective & TOM cognitive de BARON COHEN, TOM de MURIS, TOM 15 de DESGRANGES, L’Esprit Des Autres 1 & 2 de MONFORT

Test des faux pas de BARON COHEN

Test d’intelligence sociale de O’SULLIVAN et JP. GUILFORD

Les médiations thérapeutiques sont tout un ensemble d’outils/de supports au service du soin, qui permettent de diversifier et d’ajuster les modalités de la relation thérapeutique qui conviennent à un patient donné. La médiation, qui assure un rôle de liant, peut être utilisée dans le cadre de thérapie individuelle (liant alors le psychologue et le patient, mais aussi le patient avec lui-même) comme en thérapie de groupe (où le liant s’éprouve entre les participants du groupe).

 

  • La parole

La parole a vocation de s’exprimer et de communiquer sa pensée. Elle permet ainsi à partir d’un thème choisi de se rencontrer, de partager son vécu, d’exprimer ses idées, ses émotions, mais aussi de favoriser l’écoute, l’échange et la réflexion.

  • Le dessin

Le dessin chez l’enfant peut remplacer le langage pour raconter ce qu’il se passe. Il peut avoir une fonction de libération, permettre de commencer à mettre à distance son vécu, de le rendre plus objectif et progressivement d’en parler au thérapeute.

  • Le jeu

Comme le dessin, le jeu chez l’enfant peut favoriser l’expression de soi, de ses difficultés, avoir une fonction de libération, de prise de distance, etc. Par le jeu symbolique, l’enfant exprime ce qui le préoccupe et met en scène ses conflits.

  • Les contes, les textes philo, la lecture

Les contes, les textes philo ou encore des lectures diverses peuvent étayer la pensée, la mise en mots de son vécu. Les contes ou textes philos abordent des problèmes humains universels qui s’adressent directement aux enfants/adolescents en faisant écho avec leurs questionnements.

  • Le photolangage

La méthode de photolangage repose sur l’utilisation d’un ensemble de photos pour favoriser la prise de parole, le partage des émotions, des ressentis ou encore des représentations sur un sujet donné.